L’association Amalthea

Présentation

On raconte que Cronos dévorait ses enfants pour être sûr qu’ils ne lui dérobent pas son pouvoir. Rhéa, sa divine épouse, parvint cependant à sauver trois de ses fils en les remplaçant  par des pierres et les emmena sur l’île de Crète. Confiés aux habitants du pays, ils seront nourris du miel du Mont Ida et du lait de la chèvre Amalthea… Zeus jouait souvent avec cette mère nourricière, et il lui cassa un jour accidentellement une de ses cornes. En reconnaissance de tant d’années de bienfaisance et pour réparer le tort involontaire d’une bouillonnante  jeunesse, Zeus éleva Amalthea au rang de constellation et transforma sa corne en une Corne d’abondance prodiguant à volonté fleurs, fruits d’or et pierreries… Notre Association a pour but de réunir différentes formes d’art et de favoriser la création d’événements pluridisciplinaires. Elle fait appel à des professionnels du spectacle et soutient de jeunes artistiques en formation professionnelle de divers horizons (musique, danse et théâtre entre autres). Elle souhaite présenter un à trois projets par année en Suisse, en Europe et ailleurs dans le monde si la constellation élargit ses branches… Consulter les statuts de l’Association Amalthea (.doc)

Le Comité

Valérie Morand
valeriemorandValérie a suivi une formation professionnelle en danse classique, contemporaine et jazz à l’Opernhaus de Zürich et auprès de Serge Golovine, le Geneva Dance Center et le Ballet Junior (Beatriz Consuelo) à Genève. Elle se perfectionne dans diverses disciplines lors de cours hebdomadaires, de stages internationaux et de formations continues, avec entre autres : E. Frey, H. Roux, B. Taylor, U. Stauffer, M. Schmid, J. Quoidbach, C. de Cornière. Parallèlement à la danse, elle a étudié le piano au Conservatoire de Musique de Genève (niveau terminale) et le chant à l’AMR. Elle s’est produite plusieurs années en tant que musicienne de jazz (voix et basse au clavier) en formation duo et trio. Elle a par ailleurs été responsable de la publicité et de la promotion artistique de ses divers groupes musicaux: contrats, rédaction de presse book, etc… Actuellement, elle enseigne la technique corporelle et la danse à l’Institut Jaques Dalcroze (école de musique et HEM) ainsi qu’à l’Ecole Dance Area à Genève (adultes et enfants). Participation avec ses classes à diverses manifestations artistiques telles que la fête de la musique et spectacles d’écoles. En mai 2008, interprète le rôle de Miss Gulch et de la sorcière dans « Le Magicien d’Oz » (direction artistique Etienne Frey), spectacle d’école de Dance Area. Membre de l’association Amalthea dont le but est de favoriser des événements artistiques pluridisciplinaires. Réalisation de deux livres : « Le Monde d’Elle » (texte et illustrations) et “Les étagères blanches” (poésie)
Joëlle Mauris
joellemaurisTrès intéressée par la musique contemporaine, Joëlle a créé des oeuvres pour violoncelle solo et des œuvres de musique de chambre des compositeurs canadiens Sophie Dubois, Adam Scime, Ivan Barbotin et William Rowson. Elle a également joué violoncelle solo pour le New Music Ensemble de la Glenn Gould School of Music de Toronto, et pour L’Ensemble de Musique Contemporaine de Montréal, dirigés par Brian Current et Véronique Lacroix. Joëlle a reçu des prix et des bourses importantes de la Glenn Gould School of The Royal Conservatory of Music, de la Fondation Tanner, des Amis du Conservatoire de Neuchâtel, et de la Société Suisse de Pédagogie musicale. Afin d’élargir son expérience musicale, elle a participé à des Master Classes en Suisse, France, Allemagne, Autriche et Allemagne. Elle a eu le privilège de recevoir les conseils de maîtres éminents, notamment Janos Starker, Gary Hoffman, Christophe Coin, Ian Swensen, Ana Chumachenco. En mai 2012, elle a joué violoncelle solo pour le Prince Charles et Camilla, lors de leur visite royale au Canada. Le duo Axus Mundi est né, en 2006, de la collaboration entre Joëlle Mauris, violoncelliste, et Viva Sanchez, pianiste. Les deux musiciennes se sont rencontrées lors de leurs études à la Haute Ecole de Musique de Genève- site de Neuchâtel (Suisse). Le duo se produit depuis en Suisse, en France, en Autriche, au Canada. Leurs prestations, qualifiées de « sensibles et dynamiques », sont appréciées du public et de la presse. Passionnée par la pédagogie, son expérience de l’enseignement du violoncelle à des étudiants de tous âges lui a fourni la matière d’un mémoire de recherche (publié en 2009, intitulé: “L’apprentissage du violoncelle chez des adultes débutants “: enseigner le violoncelle à des adultes débutants). Joëlle a obtenu sa maturité gymnasiale avec mention au Collège de Saussure à Genève, et la même année, élève de François Abeille, elle a reçu son diplôme de fin d’études de violoncelle avec les félicitations du jury au Conservatoire Populaire de Musique. Elle est ensuite entrée dans la classe de violoncelle de Denis Severin à la HEM de Genève, et y a obtenu son diplôme d’enseignement en 2009. En 2012, Joëlle reçoit l’« Artist Diploma » à la Glenn Gould School du Royal Conservatory of Music de Toronto, dans la classe de violoncelle de David Hetherington. Cette année elle s’est perfectionnée auprès de Denis Brott au Conservatoire de Musique de Montréal.

Jean Firmann
portrait_firmann JPGFormation littéraire. Ancien journaliste à la radio suisse romande. Editeur sauvage. Photographe de buissons ardents. Auteur de textes fauves. Poète de rue, pratiquant l’action intempestive. Auteur notamment du «Cahier noir», de «Bons sens interdit», de «Déclaration de terre», de la «Revue de la tempresse», de «Tatoudou Tatambo», de «L’escalier du coeur». Nombreuses créations et lectures accompagné de musiciens improvisateurs. Chroniques lyriques régulières dans le «Viva la Mucica» et le «Journal des Bains». Artisan de l’éblouissement. Partisan têtu de la beauté du monde. Soudeur & peintre en lettres ainsi que fantassin aux Eaux-Vives.